LinkedIN

Association Alma : des activités sportives et culturelles pour l’intégration des jeunes migrant·e·s

29.06.2020

Portrait d'association membre

Fondée en 2017 par Claudia Gallo, comédienne et enseignante de français dans des classes d’accueil pour élèves allophones à Lausanne, l’association Alma a pour mission d’apporter un soutien aux migrant·e·s mineur·e·s en leur proposant des activités sportives et culturelles visant à favoriser leur intégration. Une cinquantaine de jeunes profitent chaque semaine de ces activités et d’un accompagnement social, affectif et administratif. Utilité Publique Vaud a rencontré Marie-Claude Golaz Roland, présidente d’Alma, et vous propose de découvrir le travail primordial de cette association auprès de ces jeunes migrant·e·s âgé·e·s entre 12 et 18 ans.

Quelle est la raison d’être de votre association ?

La mission d’Alma est avant tout la création de liens à travers des activités sportives et culturelles proposées à de jeunes migrant·e·s mineurs, souvent primo-arrivant·e·s, ne parlant pas bien le français et vivant des situations familiales difficiles, voire inexistantes dans le cas des jeunes migrant·e·s non accompagné·e·s. Notre association offre un lieu d’écoute, de partage et d’expression leur permettant de retrouver confiance et estime de soi, ainsi que de construire les outils intérieurs nécessaires pour s’ouvrir à l’autre, envisager un parcours positif dans leur nouvelle vie et in fine, réussir leur intégration. 

Outre les activités proposées, notre accompagnement passe aussi par un soutien moral, social, affectif et administratif – les jeunes peuvent chez nous se confier à des adultes bienveillant·e·s qui sont à l’écoute de toutes les angoisses et épreuves du quotidien. Alma a également pour objectif de sensibiliser le grand public à la richesse culturelle et aux parcours souvent compliqués de ces jeunes, notamment en participant à des événements comme la semaine d’actions contre le racisme, qui a malheureusement dû être annulée à cause du COVID-19.

Comment Alma est-elle née ?

Enseignant le français dans des classes d’accueil pour élèves allophones à Lausanne, Claudia Gallo observe que certains enfants se retrouvent souvent très isolés à l’arrivée des vacances d’été. Elle décide alors en 2017 d’organiser pour eux·elles des cours gratuits de kickboxing – sport qu’elle pratique elle-même régulièrement – avec son coach Martial Ayissi. L’activité est initialement mise en place avec très peu de moyens, en plein air, au bord du lac à Lausanne. C’est de cette belle idée immédiatement couronnée de succès que découle la création d'Alma : pour financer l’activité à travers la recherche de fonds, il fallait donner un statut légal à cette initiative.

Quelles activités sont aujourd’hui proposées aux jeunes ?

Deux activités sportives sont proposées : le kickboxing et la natation. Les cours de kickboxing sont donnés deux fois par semaine par le coach Martial Ayissi. Ils accueillent entre 35 et 40 participant·e·s à chaque session – les jeunes sont donc très assidus. Pour cette raison, nous avons dû doubler le cours, trouver une autre salle et engager un deuxième coach. Nous avons donné cette responsabilité à un jeune migrant de 20 ans, champion de kickboxing qui fréquente l’association depuis ses débuts. Depuis mai 2019, à l’initiative de certain·e·s enfants ne sachant pas nager, des cours de natation sont donnés chaque semaine par Thierry Michellod, moniteur bénévole, à la piscine de Mont-Repos et de Bellerive en été. Un camp de 5 jours est également organisé chaque année en automne à la Nouvelle Lune (MJSR) à Saint-George où des cours de kickboxing et d’initiation au théâtre sont proposés.

En plus des activités sportives et culturelles, l’association organise un brunch tous les trois mois, une fête de fin d’année, des grillades ainsi que des sorties au théâtre ou au cinéma. Une équipe de 3 accompagnateur·trice·s est toujours présente afin de pouvoir accueillir, aider et soutenir les jeunes dans leur vie quotidienne.

Quel est l’impact de votre action sur les jeunes que vous suivez ?

Les cours de sport leur permettent de se recentrer et de se défouler, hors de toute compétition. Pour eux·elles, se sentir entendu·e·s et soutenu·e·s est un bienfait inestimable. Nous observons que l’expression corporelle favorise les échanges entres les participant·e·s de toutes origines, que leur motivation, leur implication, leur sentiment d’appartenance, leur confiance et leur estime de soi sont renforcés. La pratique du kickboxing et de la natation demande concentration et coordination des mouvements, donnant aux jeunes une posture digne par la maîtrise du corps et des émotions. Les effets sont donc vraiment très positifs !

Quels défis l’association rencontre-t-elle au quotidien ?

Le dernier défi auquel nous avons dû faire face est bien sûr celui que nous a posé la pandémie ; les cours et certains événements ont notamment dû être annulés. Nous avons heureusement pu garder contact et maintenir le lien grâce à Instagram et Whatsapp. D’une manière générale, la recherche de fonds est évidemment une préoccupation permanente, car nous avons à cœur de pérenniser les projets existants et d’en développer de nouveaux… La demande est forte. A côté de cela, la charge de travail est également très importante pour les personnes qui portent l’association – notre responsable et deux bénévoles. Sans leur dynamisme et leur savoir-faire, l’association ne survivrait certainement pas.

Comment avez-vous intégré Utilité Publique Vaud et que vous apporte-t-elle ?

C’est le développeur de notre site internet qui nous a parlé d’Utilité Publique Vaud. Nous nous y sommes ensuite inscrits et avons été reconnus d’utilité publique. L’association nous apporte bien sûr un soutien financier, mais elle nous a aussi permis de nouer des liens avec d’autres associations et organisations, notamment lors du Speed Meeting du mécénat social auquel nous avons participé en 2019.

Alma en chiffres

2017 date de création
2 sports proposés par semaine
1 camp sportif et culturel annue
12 à 18 ans l’âge des jeunes migrant·e·s et mineurs non accompagné·e·s


Vous souhaitez soutenir Alma et notre réseau d’associations membres ? Pensez à Utilité Publique Vaud !